Loi alur : ce que les agents immobiliers doivent savoir

Loi alur : ce que les agents immobiliers doivent savoir

Si vous êtes un agent immobilier, vous avez sans doute entendu parler de la Loi Alur. Cette loi française a été promulguée en 2014 et a eu un impact majeur sur le marché immobilier français. Nous allons décomposer les bases de la Loi Alur et comment elle affecte les agents immobiliers.

La Loi Alur, c’est quoi ? 

La Loi Alur (ou loi pour l’accès au logement et le renouvellement des loyers) est une loi française qui a été adoptée en mars 2014. Elle vise à moderniser le marché locatif français en instaurant une nouvelle réglementation pour les propriétaires, les locataires et les professionnels de l’immobilier. L’objectif de cette loi est de rendre les transactions locatives plus faciles et plus équitables pour toutes les parties concernées.

Lire également : Avantages du rez-de-chaussée : découvrez ses atouts méconnus !

Quel est l’impact sur les agents immobiliers ? 

Les agents immobiliers jouent un rôle essentiel dans toute transaction de location. Il est donc important qu’ils connaissent les dispositions de la loi Alur. Par exemple, une disposition clé de la loi exige que les agents immobiliers fournissent aux locataires potentiels certains documents avant qu’ils ne signent un contrat de location. Ces documents comprennent des informations sur les prix des loyers, les droits des locataires et d’autres détails pertinents sur la propriété. Les agents doivent connaître d’autres dispositions, telles que celles relatives aux dépôts de garantie et aux accords de sous-location, qui peuvent avoir un effet sur leur travail ainsi que sur celui de leurs clients. Ils doivent dons passer une formation comme celle proposée par Eurobail Formation. 

Une autre considération importante est l’impact de cette loi sur les commissions. En vertu de la loi Alur, les commissions sont plafonnées à 12 % d’une année de loyer (plus TVA). Cela signifie que si un agent facture plus de 12 %, il risque de se voir infliger des amendes importantes, pour avoir enfreint cette réglementation. Il est donc essentiel que les agents connaissent ces règles lorsqu’ils calculent leurs commissions afin de ne pas enfreindre la loi et de ne pas risquer de perdre des marchés en raison de frais excessifs.                          

Lire également : Répartition des charges locatives : conseils pour propriétaires et locataires

ARTICLES LIÉS