Comment se porter garant ?

Les bailleurs exigent parfois un garant avant de céder leur logement à un locataire. C’est en quelque sorte une garantie pour ces derniers en cas de loyers impayés. Toutefois, se porter garant exige le respect d’une certain nombre de conditions. Découvrez ici tout ce qu’il faut pour se porter garant !

Se porter garant : qu’est-ce que c’est ?

Avant d’expliquer comment se porter garant, il est important de définir ce qu’est en réalité un garant. En effet, un garant est une personne physique ou morale supportant vos loyers et vos charges lorsque vous êtes en défaillance. Au nombre des personnes physiques, on peut citer un ami ou un proche. Au rang des personnes morales, il peut être question d’une entreprise, d’une banque ou d’une association. Encore, un garant peut être défini comme étant une personne solvable dont les revenus permettent de prendre en charge les loyers impayés d’une autre.

A découvrir également : Comment tenir sa comptabilité en LMNP ?

Les démarches nécessaires pour se porter garant

En premier, pour se porter garant, il faut adresser une lettre au propriétaire. Cette lettre doit comporter vos adresses et votre accord à vous rendre responsable des loyers impayés de telle ou telle personne. C’est à travers cette lettre que vous pouvez vous déclarer votre position de garant. Vous pouvez vous déclarer comme caution solidaire ou caution simple. En effet, il est question d’un acte de cautionnement à durée indéterminée ou déterminée selon le profile du locataire.

Les responsabilités d’un garant

Lire également : Comment louer une chambre de moins de 9m2 ?

Avant de se porter garant, il est primordial de s’informer des responsabilités auxquelles vous ferez face. Sur ce, lorsque le locataire se trouve dans une situation où il n’a pas la possibilité de payer son bailleur, c’est alors là, intervient le garant. Ce dernier se charge de rembourser le bailleur jusqu’à la fin du contrat de location. En bref, on peut retenir que le garant s’engage sur :

  • Le type d’engagement : caution solidaire ou caution simple ;
  • Le montant du loyer à payer en cas de non-paiement ;
  • La durée du cautionnement.

Toutefois, sachez qu’être garant peut avoir quelques risques. Le principal risque est qu’en vous portant garant, vous devez responsable des dettes du locataire. De même, vous devez assumer cette responsabilité jusqu’à la fin du bail.

Les documents à fournir pour se porter garant

Se porter garant ne se limite pas sur l’envoi d’une lettre au propriétaire. Il faut également se munir de quelques documents importants. En effet, ces documents peuvent varier selon le type de garant. Lorsqu’il s’agit des personnes physiques, ces dernières devront juste justifier leurs revenus et leur identité. Pour les personnes morales, le principe demande à ce que ces dernières justifient juste l’existence légale de leur structure.

ARTICLES LIÉS